Business Angels : avantages et inconvénients d'une méthode de financement

4.8/5
3 juin 2024
business angels avantages inconvenients
Business Angels, réel eldorado de financement ?
Sommaire de l'article

Ce sujet est d'actualité pour votre entreprise ?

📅 

Vous êtes décideur (dirigeant ou responsable) d’une PME.

Prenez RDV avec un consultant expert pour lancer votre projet.

Le fonctionnement des business angels

Un business angel, c’est qui ?

Un business angel est une personne physique qui souhaite investir son patrimoine financier dans une société privée.

Les business angels sont souvent d’anciens entrepreneurs, cadres ou dirigeants d’entreprises qui ont envie de mettre leur expertise au service d’entreprises qui ont un fort potentiel de croissance.

Ce qui différencie principalement un business angel par rapport à un fond d’investissement, c’est qu’il agit seul, là où les fonds sont composés de plusieurs actionnaires.

Quelles entreprises peuvent être financées par des business angels ?

L’objectif d’un business angel, comme tout investisseur, est d’obtenir une plus-value sur son investissement. C’est pourquoi les entreprises ciblées sont essentiellement des startups dans le milieu de la tech et de la santé, qui ont un très fort potentiel de croissance.

Bien qu’il n’ait pas de critères spécifiques pour déposer un dossier auprès d’un business angel, les derniers investissements des regroupements de business angels (qu’on vous présentera en détails à la fin de cet article) ont investi principalement dans des entreprises innovantes et ambitieuses, du type :

  • Algolia : logiciel de recherche avec l’IA
  • Cityscoot : location de scooter électrique en libre service
  • Heuritech : prédiction des tendances dans le milieu de la mode
  • Ayomi : plateforme d’investissement
  • Fludia : concepteur de capteurs IoT pour la maitrise d’énergie

Quel est le processus de financement par un business angel ?

Pour obtenir un financement de la part de business angels, les entreprises doivent déposer une candidature auprès des organismes ou instituts dédiés (vous retrouverez la liste en fin de cet article).

De là, plusieurs étapes s’enchainent : elevator pitch, présentation de business plan (définition du modèle économique, définition des marges, projection de croissance et recrutement), négociation avec le business angel, et signature.

En moyenne, un business angel reste entre 3 à 5 ans dans le capital de l’entreprise avant de faire sa sortie pour obtenir sa plus-value et réinvestir ailleurs.

Passez de la théorie à l’action

🔎

Découvrez toutes nos solutions sur ce champ d’expertise.

Les avantages d’être financé par un business angel

Bénéficier d’un effet de levier de financement

L’investissement d’un business angel ou son entrée au capital dans une entreprise apporte déjà une image positive au projet et génère de la crédibilité (et donc de la confiance) auprès d’autres investisseurs ou instituts d’endettement, comme les banques ou les fonds d’investissement.

C’est pourquoi, par d’ailleurs on parle d’effet de levier. Quand un business angel investit dans une startup, cela permet directement d’augmenter le capital de l’entreprise, ce qui augmente par effet de levier (la projection du principe physique du bras de levier) la capacité d’endettement (33% étant le taux d’endettement moyen) et donc d’investissement.

L’investissement d’un business angel génère de la crédibilité et donc la confiance auprès d’autres investisseurs.

Pour simplifier nos propos, voici un exemple schématisé (et ficitif), avec un taux d’endettement à 50% ⬇️.

business angels avantages effet levier
Un business angel qui investit crée un effet de levier pour l’organisation

L’avantage principal d’être financé par des business angels est d’obtenir un tremplin vers d’autres modes de financement et de nouveaux réseaux de prescripteurs ou de partenaires.

Être accompagné par des experts métiers

Les business angels aiment jouer également un rôle de mentoring auprès des sociétés qu’ils accompagnent.

Étant donné qu’un business angel investit en son nom propre, dans la majorité des cas, il se positionne sur des secteurs d’activité qu’il connait et dans lequel il a une expertise propre.

Cela a 2 avantages principaux pour les entreprises qui se font financer par les business angels :

  • bénéficier d’un accompagnement et d’une expertise métier
  • bénéficier d’un réseau business

Cet accompagnement est notamment intéressant pour amener, dans le cas des startups, le projet d’entreprise à maturité (ambition, valeur ajoutée, business plan, posture et pitch…) et d’envisager les différents jalons (conception, phase d’industrialisation, phase de commercialisation, phase de recrutement…).

Dans des secteurs de technologie de pointe, ou des activités de niches, l’équipe projet est principalement composé d’experts métiers. Avoir un mentor qui rentre en plus dans le projet apporte une prise de hauteur stratégique non négligeable dans le cursus de développement d’une entreprise.

Enfin, le dernier avantage de se faire financer (et donc accompagner) par un business angel est l’ouverture à un réseau de professionnels. Gagner des contacts, être proche de concurrents, de prestataires ou encore de prescripteurs, est un réel bonus pour pénétrer un marché et se prendre des parts de marché.

Les inconvénients d’être financé par un business angel

Un financement minoritaire

En tant qu’entreprise, vous ne pouvez pas compter uniquement sur l’apport financier d’un business angel.

Tout d’abord, parce que le ticket d’entrée moyen d’un business d’angel est entre 10 à 20k € par investisseur (source : Ministère de l’économie). Bien qu’il soit bénéfique pour votre image et de la confiance qu’il génère auprès d’autres acteurs, cette somme est généralement insuffisante pour permettre à l’entreprise de mettre un coup d’accélérateur si aucun autre apport financier n’est associé.

Le ticket d’entrée d’un business angel est entre 10 à 20k €.

Ensuite, les places sont limitées pour les entreprises qui souhaitent se faire financer par des business angels. France Angel, un regroupement d’investisseur privé, affirme avoir investi dans près de 4900 entreprises depuis 2001, soit un peu plus de 200 entreprises par an. Avec les autres regroupements, on peut estimer qu’entre 500 à 600 entreprises sont financées par des business angels. Ramené au nombre de startup en France (13 000 en 2024), cela représente seulement 4% des startups qui ont recouru à des business angels.

Seulement 4% des startups sont financés par des business angels.

Enfin, c’est un processus relativement long. Il faut donc anticiper qu’entre la création de votre dossier et le versement des fonds, il peut s’écouler entre 6 à 9 mois (même si cela peut être beaucoup plus rapide pour certains). Il faut donc pouvoir être capable d’échelonner ses investissements et ne pas dépendre uniquement de cette solution.

L’entrée d’un nouvel actionnaire dans les processus de décision

Vous pouvez choisir de rémunérer votre business angel de différentes façons : royalties, obligations ou des parts de capital.

Dans le cas (et ça l’est majoritairement), quand un business angel entre dans le capital de l’entreprise, il devient actionnaire. Cela signifie qu’il a un pouvoir de décision proportionnel au nombre de part de l’entreprise.

Pour éviter de céder plus de 50% de votre capital, vous pouvez recourir à d’autres méthodes de financement qu’on va aborder dans la dernière partie de notre article.

Un intérêt court / moyen terme de la part des business angels

Rappelons-le, les business angels sont des investisseurs et veulent faire de la plus-value sur leur projet.

Un rapport d’analyse datant de 2012 commandé par la DGCIS (direction générale de la compétitivité de l’industrie des services) analysent que 50% des investissements faits par les business angels ne leur rapportent aucune plus-value.

C’est pourquoi, dans une logique de retour sur investissement, les business angels restent en moyenne entre 3 à 5 ans dans le capital de l’entreprise. Toujours dans le rapport de la DGIS, on constate que seulement 22% des business angels investissent plus de 3 ans au sein d’une entreprise.

Les business angels restent en moyenne 3 à 5 ans dans le capital d’une entreprise.

Une des limites au financement des business angels est donc la durée d’implication des investisseurs et de la mise en avant de leurs intérêts (financiers).

Les contacts des principaux business angels en France

Au niveau national, voici les principaux instituts de regroupement de business angels :

Au niveau local, voici d’autres organismes avec lesquels vous pouvez rentrer en contact :

D’autres modèles alternatifs de financement aux business angels

Les business angels sont donc particulièrement intéressants pour les entreprises à fort potentiel de croissance, comme les startups dans la tech et la santé, et crée un effet de levier sur leur capacité d’investissement. Toutefois, les business angels financent peu d’entreprises et surtout représentent un investissement court terme.

Il existe des méthodes de financement alternatif aux business angels, que vous ayez une startup, une PME ou une plus grande entreprise :

  • Aides publiques et subventions : CCI (chambre de commerce et d’industrie), programmes d’innovation de la BPI, dispositifs régionaux / départementaux…
  • Concours et lauréats : Réseau Entreprendre, concours de startup…
  • Pépinières d’entreprises privées ou les incubateurs : incubateurs d’écoles de commerces, incubateurs associatifs, etc.
  • Financement participatif ou crowdfunding : plateforme en ligne participative sous forme de don, prêt ou d’autres contribution
  • Prêt bancaire : organismes bancaires, personne physique, personne morale…

Ne vous limitez donc pas aux business angels, qui parfois peuvent être plus risqués qu’une autre méthode de financement. À vous d’arbitrer 😉.

Envie d'investir sur ce sujet dans votre entreprise ?

4.9/5
4.9/5
56 avis Google & Pages Jaunes

Prenez RDV avec l’un des meilleurs cabinets spécialisés.

Nos experts partagent leurs secrets

Lisez un autre article et continuez d’apprendre sur un nouveau sujet.