Qu'est-ce que l'Intelligence Émotionnelle ?

4.8/5
8 novembre 2021
Intelligence émotionnelle
Table des matières

Qu’est-ce que l’intelligence émotionnelle ?

L’émotion est un sentiment puissant et incontrôlé qui peut modifier le comportement de l’individu qui la ressent. Il existe quatre émotions de base : la joie, la colère, la peur et la tristesse.

Selon Salovey et Mayer, l’intelligence émotionnelle est, quant à elle, « l’habileté à percevoir et à exprimer les émotions, à les intégrer pour faciliter la pensée, à comprendre et à raisonner avec les émotions, ainsi qu’à réguler les émotions chez soi et chez les autres« .

L’intelligence émotionnelle permet de :

  • Identifier ses émotions : quelle émotion je ressens ? Qu’est-ce qui suscite cette émotion ?
  • Comprendre ses émotions : Pourquoi je ressens cette émotion ? Quel est l’effet déclencheur de cette émotion ?
  • Mettre en place des actions adaptées : comment je peux utiliser la connaissance des mes propres émotions pour prendre des décisions adaptées ?

Toutes les théories qui évoquent l’intelligence émotionnelle tendent à affirmer qu’elle est indispensable aux relations humaines.

D’après Goleman, l’intelligence émotionnelle se compose de la conscience de soi, de la maîtrise de soi, de la motivation, de l’empathie et de la maîtrise des relations humaines.

La conscience de soi est utile afin d’être capable d’identifier et de comprendre ce que l’on ressent précisément et ce que ses émotions et humeurs ont comme impact sur les autres. La maîtrise de soi est importante car elle permet à l’individu de se contrôler et ce peu importe ses émotions et ressentis, ce qui n’est pas une chose aisée et donnée à tout le monde. La motivation interne correspond plutôt à la volonté d’apprendre de nouvelles choses ou d’atteindre des objectifs ambitieux. En d’autres termes : sortir de sa zone de confort. L’empathie est primordiale afin de comprendre ce que les autres ressentent et les aider en tenant compte de leurs émotions et de leur ressenti. Enfin, la maîtrise des relations humaines correspond à la capacité à créer des liens stables et durables avec autrui.

Par ailleurs, il existe 6 profils émotionnels : la résilience, la conscience de soi, l’intuition sociale, la sensibilité au contexte, la perspective et l’attention. Il est important de connaître son profil émotionnel fin d’identifier ses besoins d’évolution. Si vous êtes manager, il est également primordial d’identifier les profils émotionnels de vos collaborateurs afin d’adapter votre comportement.

L’intelligence émotionnelle intervient comme étant une clé du succès des relations interpersonnelles et du développement personnel.

À quoi sert l’intelligence émotionnelle ?

L’intelligence émotionnelle est très utile dans la communication car elle permet de gérer et d’utiliser ses émotions de façon adéquate et optimale avec autrui.

La mauvaise gestion des émotions peut conduire à des actions impulsives et irréfléchis souvent néfastes. L’intelligence émotionnelle intervient alors comme étant une clé du succès des relations interpersonnelles et du développement personnel. Le but est d’utiliser ses émotions comme une force.

Être doté d’intelligence émotionnelle est un atout considérable dans le milieu professionnel. En effet, être capable de collaborer positivement avec les autres qu’il s’agisse de collègues, de prestataires, de prospects ou de clients et de maîtriser ses émotions permettent de faciliter sa réussite professionnelle.

L’intelligence émotionnelle permet notamment de gérer son stress et de répondre correctement aux situations complexes. Les relations interpersonnelles sont facilitées grâce à l’adaptation à l’état émotionnel de l’interlocuteur.

C’est également une qualité de base en termes de leadership. Pour gérer et manager une équipe tout en l’inspirant et en la motivant, l’intelligence émotionnelle devient nécessaire.

Comment améliorer son intelligence émotionnelle ?

Apprendre à mieux se connaître

L’intelligence émotionnelle demande d’avoir conscience de soi, de ses ressentis et de ses réactions face à eux. Vous devez être capable de reconnaître vos émotions et leur effet sur vous et les personnes qui vous entourent.

Lorsque vous arrivez à reconnaître vos émotions, vous pouvez les appréhender afin qu’elles n’influencent pas vos actions. Ce n’est pas un travail évident, il faut avoir suffisamment de recul et de réflexion par rapport à soi-même pour pouvoir ensuite gérer ses émotions.

Pour aider vos collaborateurs à mieux connaître leurs émotions, vous pouvez les encourager à se poser quelques questions : « quels sont mes points forts et mes points faibles en termes d’émotion ? » ; « comment je réagis lorsque des émotions néfastes surviennent ? » ; « quel impact ces réactions ont-elles sur mon état d’esprit, ma prise de décision et mes actions ? », etc.

En se posant ces questions et en y répondant de façon honnête et réfléchie, vous allez mieux vous comprendre et vous connaître, ce qui vous permettra de vous améliorer et de développer des compétences interpersonnelles meilleures.

Si tous vos collaborateurs réussissent à avoir une certaine intelligence émotionnelle, les relations interpersonnelles de votre équipe n’en seront qu’améliorer ce qui favorisera une ambiance de travail meilleure.

Pour mieux vous comprendre et vous connaître, ne refoulez pas vos émotions. N’ayez pas peur de les laisser s’exprimer. Vos émotions sont là pour vous montrer éléments importants. Elles vous donnent des informations clés pour vous comprendre.

Faire preuve d’empathie

L’empathie est un autre enjeu de l’intelligence émotionnelle. Indispensable, tant pour les managers que les membres d’une équipe. L’empathie correspond au fait d’identifier les émotions de ses interlocuteurs, de les comprendre et d’y réagir en s’y adaptant.

Les personnes ayant une bonne intelligence émotionnelle traitent les autres comme ils ont envie d’être traités et non pas comme eux-mêmes souhaiterais être traités. Vous devez comprendre le point de vue de votre interlocuteur et ce, même s’il ne pense et ne réagit pas comme vous. Une personne dotée d’intelligence émotionnelle doit être capable de travailler avec des personnes qui n’ont pas forcément les mêmes réactions et qui peuvent même être totalement différentes de lui.

Une personne empathique ne sera pas toujours d’accord avec ses interlocuteurs, mais l’objectif est qu’il puisse les comprendre et se mettre à leur place. Cela vous permettra de créer des relations de confiance plus durables avec vos collaborateurs.

Être empathique représente la capacité à se mettre à la place de l’autre. Pour montrer à votre interlocuteur que vous comprenez ce qu’il dit et ressent, utilisez des expressions comme « Je vois », « Je comprends ».

Pratiquer l’écoute active pour comprendre ses interlocuteurs

L’écoute active est un atout indispensable si vous souhaitez faire preuve d’intelligence émotionnelle. Même si vous ne partagez pas le point de vue de vos collaborateurs et interlocuteurs, il est important de leur montrer que vous comprenez ce qu’il dit et ressent. N’hésitez pas à reformuler ses dires pour à la fois vous assurer que vous avez compris mais également montrer que vous l’écoutez attentivement. Faites en sorte de vous intéresser et de poser des questions pour comprendre au mieux votre interlocuteur.

Pour écouter activement ses interlocuteurs :

  • Soyez totalement présent et concentré (ne regardez pas votre téléphone !) ;
  • Faites attention à ne pas couper la parole ;
  • Posez des questions lorsque vous ne comprenez pas parfaitement un point ;
  • Reformulez les arguments de votre interlocuteur et faites-la valider afin d’être sûr de vous ;
  • Cherchez avant tout à comprendre votre interlocuteur et non pas à contre-argumenter.

Apprendre à recevoir et gérer les critiques

Il est important de savoir accueillir les critiques de façon la plus positive possible. Cela demande de prendre en compte les émotions que vous ressentez lorsqu’une personne vous fait un retour sur votre travail pour en déduire leurs réactions et savoir comment s’y prendre lorsqu’ils y seront à nouveau confrontés.

Si vous avez une intelligence émotionnelle développée, vous serez apte à analyser la situation et vos réactions : pourquoi cette critique m’a agacé ? Pourquoi est-ce que j’ai réagi de cette façon ? Comment puis-je m’améliorer ?

Plus vous développerez votre intelligence émotionnelle, plus vous pourrez améliorer vos réactions face à la critique. Vous pourrez alors faire face aisément aux retours négatifs et vous améliorer en fonction.

Apprendre à gérer ses relations avec les autres

Pour continuer dans l’amélioration de votre intelligence émotionnelle, vous devez apprendre à mieux gérer vos relations interpersonnelles.

Si vous avez déjà réussi à développer votre intelligence émotionnelle, vous êtes alors normalement capable de communiquer aisément avec vos interlocuteurs, de gérer les situations délicates tels que les conflits tout en instaurant un climat sain et des relations de confiance.

La gestion des relations est une compétence qui s’acquiert avec l’expérience.

Faire preuve de reconnaissance et complimenter

Complimenter et féliciter vos collaborateurs permet de construire des relations de confiance avec vos collaborateurs.

Par ailleurs, il est également important de développer son vocabulaire lié aux émotions afin d’enrichir ses paroles et explications. En effet, plus vous serez précis sur vos émotions, plus il sera simple pour votre interlocuteur de vous comprendre et de réagir en fonction. Les quatre émotions de base sont la colère, la peur, la tristesse et la joie. Cependant, ces émotions peuvent être d’intensité différente selon les situations. Il est donc important de le préciser : est-ce que vous êtes plutôt inquiet, anxieux, stressé, frustré, énervé…

Faites aussi en sorte d’éliminer le plus rapidement possible les pensées négatives dès que vous en avez. Une pensée négative qui dure dans le temps va entraîner une émotion puis un sentiment négatif. Il est donc important de limiter au maximum vos pensées négatives.

Apprendre à gérer ses émotions

Le gestion de ses émotions est étroitement liée à la connaissance de soi. Pour gérer au mieux ses émotions, il est important de les verbaliser afin qu’elles soient extériorisées et qu’elles aient moins d’emprise sur notre comportement.

Comprendre ses émotions est également important. Cela permet de mieux les appréhender et d’y réagir de façon plus adéquate.

Conclusion

En résumé, l’intelligence émotionnelle est une soft skills de plus en plus recherchée dans le milieu professionnel. L’intelligence émotionnelle est la capacité à identifier, exprimer et comprendre ses émotions pour ensuite s’en servir pour améliorer la gestion de ses émotions et de celles des autres.

Il est donc important de développer son intelligence émotionnelle pour notamment mieux gérer son stress et ses relations et réactions par rapport aux autres.

Si vous souhaitez améliorer votre intelligence émotionnelle, apprenez à mieux vous connaître pour comprendre et appréhender vos réactions, apprenez à gérer vos émotions pour avoir des relations interpersonnelles plus épanouies.

Cet article répond à vos questions ?
Partager sur linkedin
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur whatsapp
Partager sur email

Nos experts partagent leurs secrets

Lisez un autre article et continuez d’apprendre sur un nouveau sujet.
Matrice McKinsey - Exemple + Cas pratique
Conseil en Stratégie

Matrice McKinsey

Qu’est-ce que la matrice McKinsey ? La matrice McKinsey, ou matrice attraits/atouts, est un outil d’aide à la décision stratégique. Elle a été développée par

Intelligence émotionnelle
Conseil en Management et Organisation

Intelligence émotionnelle

Qu’est-ce que l’intelligence émotionnelle ? À quoi sert l’intelligence émotionnelle ? Découvrez comment améliorer son intelligence émotionnelle efficacement !